Les enfants n'apprennent pas des langues plus facilement - Guest Contribution


De nombreux linguistes considèrent comme incontournable le fait d'apprendre une langue étrangère dans le pays où elle est parlée. Cette option n’est malheureusement pas toujours possible pour beaucoup de gens et, de nombreuses personnes peuvent faire de bon progrès en apprenant une langue simplement en l'écoutant au fil des années. Par exemple, regarder des séries on VO permet de développer une connaissance empirique qui se rapprochent de celle des interlocuteurs natifs. Cependant, certaines expériences propres à la culture d'un pays ne peuvent être vécues que dans le pays en question et, un cours de langue théorique sans formateur natif dans une école à l'étranger peut manquer cet élément clé.

Lors de mes multiples voyages en Allemagne, je voyageais souvent en train parmi de nombreux allemands qui bavardaient entre eux, ce qui permettait inévitablement d'entendre leurs conversations. Cela représentait à mon sens une des expériences les plus naturelles de contact avec la langue allemande pendant mon apprentissage. La langue parlée à la télévision ou dans les films est utile mais en fin de compte assez limitée. Les paroles d’un scripte manquent souvent de naturel et s’agit souvent des échanges trop déconnectés de la vraie vie car ils sont, après tout, bien répétés. Je pense qu'il est important de pouvoir développer une personnalité propre dans sa connaissance d'une langue. Cela nécessite un contact plus humain.


Écouter ces conversations qui m'étaient imposées par mes voisins en Allemagne me permettaient d'entendre comment les mots étaient prononcés, comment leurs expressions étaient formulées, quelle était la particularité de leur accent. Mes voyages en train me permettaient ainsi d'augmenter la quantité de mon répertoire sémantique avec un vocabulaire authentique issu de la vie de tous les jours. S'approprier une langue demande aussi de comprendre comment les interlocuteurs natifs peuvent s'approprier leur langue ; cela n'implique pas forcément un mimétisme absolu, mais il est évident que les expériences de contact avec la langue, lorsqu'elles sont naturelles, aident les apprenants à développer leur propre personnalité à travers cette nouvelle langue. Peut-être que c’est pour cette raison que les gens pensent qu’ils ne peuvent pas apprendre une langue en tant qu’adulte. Ils sont trop investis dans leurs propres personnalités, sculptées depuis des années, pour se lâcher et en accueillir une nouvelle inconnue.

Manifestement, je ne pense pas qu'il existe un tel écart entre les capacités des enfants et celles des adultes à apprendre une langue. Cela dépend seulement de l'investissement personnel que l'on peut avoir avec une langue. Par exemple, pendant cette même période j'invitais souvent une amie du coin à manger chez moi, et cela nous donner la possibilité aussi de partager nos expériences relatives aux différents pays dans lesquels nous avions vécu. Bien sûr, cela me donnait l'occasion aussi de trouver de nouvelles formulations pour mon expression verbale, et elle pouvait me corriger ou me dire le mot que je cherchais pour exprimer mes pensées. Ces expériences m’ont bien appris une autre chose souvent mis à l’écart ; les relations amicales sont souvent les meilleures pour apprendre une langue de manière plus personnelle. Et je ne peux pas penser à une meilleure façon de découvrir une nouvelle personnalité et faire des amis que de se mettre avec ceux qui sont sur la même voie, et suivre le chemin ensemble.

Comments

Popular posts from this blog

Cours d'anglais à distance

Language development & the future